Le gouvernement conservateur Ford intervient en matière de travail et d’apprentissage

Le projet de loi 148 portant sur le droit du travail qu’avait présenté l’ancien gouvernement libéral de l’Ontario a été essentiellement abandonné par le gouvernement conservateur Ford et sera remplacé, s’il est adopté, par un texte législatif plus favorable aux entreprises désigné la Loi pour un Ontario ouvert aux affaires.

La Loi pour un Ontario ouvert aux affaires annulerait les deux jours de congé payés ainsi que les dix jours de congé d’urgence personnelle des Libéraux et les remplacerait par un maximum de trois jours de congé personnel, deux jours de congé de deuil et trois congés pour des responsabilités familiales, tous impayés. Si la Loi est adoptée, elle éliminera l’équité salariale pour le personnel à temps partiel et le personnel occasionnel.  Elle imposera aussi un gel de trente-trois mois du salaire minimum, à 14 $ l’heure. La Loi supprimera également les protections liées à l’horaire de travail qui permettaient aux employés de refuser un quart de travail de dernière minute sans risquer des représailles, ainsi que les modifications de la Loi sur les relations de travail facilitant la syndicalisation des travailleurs de différents secteurs.

Par ailleurs, si elle est adoptée, la Loi démantèlerait l’Ordre des métiers de l’Ontario – l’organisme régissant le système d’apprentissage de la province – pour le remplacer par un nouveau modèle en 2019. Dans le cas de métiers faisant l’objet de ratios, le nouveau modèle prévoirait un ratio d’un apprenti par compagnon.

En savoir plus :

https://news.ontario.ca/medg/fr/2018/10/le-gouvernement-pour-la-population-de-lontario-reduit-les-formalites-administratives-pour-favoriser.html

https://news.ontario.ca/mol/fr/2018/10/ouvert-aux-affaires-eliminer-les-fardeaux-tout-en-protegeant-les-travailleurs.html