L’AIA répond à l’enquête du département du Commerce des États-Unis sur les incidences des importations d’automobiles sur la sécurité nationale

L’AIA Canada a soumis, de concert avec l’Auto Care Association et l’Automotive Aftermarket Suppliers Association (AASA), des commentaires au département du Commerce au sujet de l’enquête en vertu de l’article 232 sur la sécurité nationale visant les importations d’automobiles, y compris les voitures, les VUS, les fourgonnettes et les camions légers, ainsi que les pièces d’automobile.

Les enquêtes en vertu de l’article 232 sont réalisées pour établir les effets des importations sur la sécurité nationale des États-Unis.

Des preuves citées par le département du Commerce des États-Unis voulant que les importations de l’étranger ont érodé l’industrie automobile américaine (et donc nui à l’économie américaine) ont été invoquées pour justifier l’enquête :

« […] au cours des 20 dernières années, les importations de véhicules sont passées de 32 % des voitures vendues aux États-Unis à 48 %. Aujourd’hui, les constructeurs automobiles américains aux États-Unis représentent seulement 20 % de la recherche et du développement au niveau mondial du secteur automobile, et les fabricants américains de pièces d’auto représentent seulement 7 % de cette industrie. » (Département du Commerce des États-Unis).

Nous avons adressé les commentaires suivants au département du Commerce américain :

• La chaîne d’approvisionnement en automobile du Canada et des États-Unis est très intégrée.
• Les tarifs douaniers pourraient avoir un effet négatif grave sur l’industrie automobile nord-américaine.
• Une augmentation du prix des pièces et des composantes d’auto nuirait aux consommateurs, à l’emploi et aux petites entreprises.

Lisez notre réponse à l’enquête en vertu de l’article 232 ici (texte en anglais).