Menu

Devenez membre
ACCÈS MEMBRE
English
Contactez nous
Qui nous sommes
Nos activités
Commandite
Adhésion
Événements
Publications électroniques
Info-carrières
Que se passe­-t­-il à l'AIA
Médias
Membres

Discours du Trône : la gouverneure générale réaffirme la priorité absolue de la lutte aux changements climatiques

Le 23 novembre dernier, Son Excellence, la très honorable Mary Simon, gouverneure générale du Canada, a prononcé le discours du Trône ouvrant la première session de la 44e législature du Parlement. Ce discours a pour but d’exposer les principales priorités et les objectifs fondamentaux du gouvernement pour la session parlementaire.

Prononcé dans un style thématique plus concis, mais de haut niveau, le discours ne réservait aucune surprise majeure. Il réaffirmait de nombreuses promesses formulées par les libéraux durant la campagne électorale, notamment la prise de mesures législatives en appui aux industries durement frappées par la pandémie, la protection des travailleurs du secteur de la santé, l’instauration de 10 jours de congé de maladie rémunérés en faveur des travailleurs œuvrant dans les secteurs sous réglementation fédérale, et le bannissement de la thérapie de conversion.

  • Une économie résiliente. Pour ce gouvernement, une économie résiliente est une économie axée sur l’avenir; une économie qui investit dans les gens et qui est axée sur l’innovation et les emplois verts.
  • Des industries propres. Ce que vise le gouvernement, ce sont des industries propres et la production des véhicules les plus propres au monde.
  • Des véhicules zéro émission. Le gouvernement a l’intention de porter officiellement à 100 % le pourcentage de ventes de véhicules zéro émission (VEZ) d’ici 2035.

Le travail de lobbying de l’AIA Canada cadre bien avec le programme du gouvernement; d’ailleurs, la lutte aux changements climatiques est manifestement une priorité absolue de celui-ci. Au Canada, le secteur du transport est responsable de 20 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) et sera appelé à jouer un rôle prépondérant dans le plan d’action climatique du gouvernement. L’industrie du marché secondaire de l’automobile fait partie de l’écosystème du transport. Par conséquent, le moment est tout indiqué pour présenter les recommandations de l’industrie au gouvernement et pour travailler ensemble pour préparer l’industrie à s’adapter à une tout autre réalité — soit celle d’un parc de véhicules comptant de plus en plus de VEZ — et pour mitiger les risques liés à la nouvelle mobilité.

Par ailleurs, l’attention soutenue dont les VEZ font l’objet vient étayer nos appels en faveur d’une législation sur le droit à la réparation, étant donné que les VEZ seront probablement des véhicules connectés. En stimulant la croissance des VEZ, le gouvernement doit se préoccuper davantage des besoins de ces véhicules en matière d’entretien, notamment de la main-d’œuvre compétente en la matière. Le message de l’AIA Canada énonçant qu’un véhicule bien entretenu est un véhicule plus vert s’insère pleinement dans les efforts que déploie le gouvernement afin de réduire les émissions de GES que génère le secteur du transport.

Il reste maintenant à la Chambre de débattre des priorités énoncées dans le discours du Trône avant de passer au vote de confiance. Il est peu probable que le gouvernement libéral soit renversé, puisque le NPD devrait, en toute vraisemblance, appuyer les priorités de celui-ci. Il est d’autant plus probable que le gouvernement présente les perspectives économiques de l’automne d’ici à la fin de l’année, actualisant ainsi le volet fiscal et précisant les répercussions des programmes fédéraux sur les prévisions budgétaires.

Enfin, l’AIA Canada surveillera étroitement la publication, au cours des prochains jours, de lettres de mandat qui présenteront en détail l’éventail des programmes concernés.

Categories



Archives