Menu

Devenez membre
ACCÈS MEMBRE
English
Contactez nous
Qui nous sommes
Nos activités
Commandite
Adhésion
Événements
Publications électroniques
Info-carrières
Que se passe­-t­-il à l'AIA
Médias
Membres

Une loi fédérale sur le droit à la réparation est nécessaire pour protéger les consommateurs et l’industrie canadienne de l’entretien automobile

1er novembre 2022, Ottawa (Ontario) – Hier, l’Association des industries de l’automobile du Canada (AIA Canada) a comparu devant le Comité permanent de l’industrie et de la technologie pour parler du projet de loi C-244 visant à modifier la Loi sur le droit d’auteur (diagnostic, entretien et réparation). L’AIA Canada a plaidé en faveur d’amendements au projet de loi qui aideront à se pencher sur les problèmes systémiques liés à la propriété des données des véhicules, permettant aux Canadiens aux prises avec des prix plus élevés en raison de la flambée de l’inflation de comparer les prix et de choisir où ils feront réparer leur véhicule.

« Les Canadiens ont déjà des finances serrées à la suite des augmentations du coût de la vie. Nous avons vu de nombreux exemples où l’incapacité de faire entretenir un véhicule à l’atelier de reparation automobile de leur choix a entraîné une augmentation des coûts pour les consommateurs », a déclaré Alana Baker, directrice principale des relations gouvernementales à l’AIA Canada. « Qu’il s’agisse de devoir faire remorquer une voiture chez le concessionnaire parce qu’un atelier de réparation automobile indépendant n’a pas accès aux données sur les véhicules, ou d’être poussés à choisir des pièces plus coûteuses fabriquées par les constructeurs automobiles, la plupart des Canadiens n’ont pas tenu compte de ces nouvelles réalités dans leur budget. »

Chaque véhicule neuf vendu au Canada génère de nombreuses quantités de données sur la performance du véhicule. Ces données sont ensuite transmises, sans fil, aux constructeurs automobiles, ce qui leur permet de contrôler qui a accès à ces données. « Dans le passé, si vous aviez des problèmes de moteur, vous appeliez quelques ateliers de reparation automobile qui fournissaient des devis, vous permettant de comparer. Vous faisiez alors un choix quant à la personne avec qui vous vouliez faire affaire, qu’il s’agisse d’un atelier familial local qui a entretenu le véhicule familial pendant des générations ou du garage au bout de la rue qui pouvait faire le travail très rapidement », a déclaré Baker.

Si rien n’est fait, les constructeurs automobiles continueront de renforcer leur rôle de gardiens de l’accès aux données de réparation et de diagnostic, augmentant ainsi leur capacité à contrôler les conditions par lesquelles les ateliers automobiles indépendants accèdent à ces importantes données. Cela signifie que les constructeurs automobiles, et non les consommateurs, détermineront qui peut réparer les véhicules, ce qui pourrait entrainer la fermeture d’ateliers mécaniques, compromettre des milliers d’emplois et limiter l’accès des consommateurs à un marché de réparation abordable.

« Pour que le marché secondaire canadien de l’automobile soit véritablement ouvert, équitable et concurrentiel, les consommateurs doivent être protégés par une loi qui reflète la nouvelle réalité des véhicules au Canada. Cela inclut de donner au marché secondaire un accès à distance direct et en temps réel aux données de diagnostic », a conclu Mme Baker.

-30- 

À propos de l’Association des industries de l’automobile du Canada

Nous représentons, soutenons et incitons l’innovation dans le secteur canadien de l’entretien automobile, qui représente 32,2 milliards de dollars. Avec plus de 4 000 membres à travers le pays, notre vision, nos études, nos programmes de formation et notre représentation soutiennent les secteurs de la carrosserie et de la mécanique. Nous partageons avec nos membres les pratiques exemplaires de l’industrie de l’entretien automobile, afin de les aider à maintenir sur la route les quelque 29,8 millions de véhicules du parc automobile canadien.  

En offrant aux Canadiens tous les produits et services dont un véhicule peut avoir besoin dès sa sortie de chez le concessionnaire, comme une réparation de carrosserie ou un simple entretien, nos membres aident les véhicules à durer plus longtemps et à polluer moins, tout en assurant la sécurité des conducteurs. 

Pour commentaires ou entrevues, prière de contacter : 

180 Elgin Street, Suite 1400 Ottawa, ON K2P 2K3 

1-800-808-2920, ext. 2285 

communications@aiacanada.com 

Categories



Archives